78 rue des Amandiers, 75020 Paris
@kxexuxr
contact(at)keur(dot)info

à keur ouvert
à keur ouvert
17 juin-16 septembre 2022


Exposition carte blanche

Grammars - Andrés Baron

Eden Tinto-Collins

Si m’endurcir n’est pas la voie de mon salut, mais le point de non-retour indispensable à ce que la droite qu’iels goûtent soit tendre et m’émancipe alors je trinque.

17 juin (vernissage, à partir de 20h) -16 septembre
ouverte du jeudi au samedi en juin, juillet et septembre (fermée en août)

14h-18h et visible depuis la vitrine le reste du temps ou sur rendez-vous


Lives, dj sets et performances en extérieur

Block Party

BLOCK PARTY
vendredi 17 juin

20h30 — concert
Numin (Eden Tinto Collins, Nicolas Worms, Mocke et Esteban Pinto Gondim)

21h30 — djset
Zulu (Deardogs)

Block Party

BLOCK PARTY
vendredi 24 juin

20h30 — live
Chouf

21h30 — performance
Inès Chérifi


Workshops :

arpentage avec Lydia Amarouche

Mardi 28 juin – 18h
arpentage avec Lydia Amarouche
Glitch Feminism: A Manifesto de Legacy Russell
les inscriptions sont ouvertes ! (limitées à 10 places)
contact@keur.info
Rendez-vous à Keur le mardi 28 juin à 18h pour une séance d'arpentage proposée et animée par Lydia Amarouche autour de l'exposition d'Eden Tinto Collins. La lecture portera sur Glitch Feminism: A Manifesto de Legacy Russell, publié en 2021 par Verso Books (en anglais).

L'arpentage est une méthode de lecture collective, issue de la culture ouvrière, qui permet de créer une culture commune autour d’un sujet en articulant théorie, pratique et approche sensible. Aucun prérequis n'est nécessaire pour participer, nous découvrirons ensemble le corpus de textes en nous en partageant la lecture le jour même.

« Legacy Russell ouvre Glitch Feminism, une collection d'essais mi-manifeste mi-critique d'art, en nous ramenant à son adolescence à New York. À douze ans, elle se baptise avec le nom d'utilisateur en ligne "LuvPunk12" - une rencontre cyborgique de mondes : une réalité "loin du clavier" (ou en anglais away from keyboard - AFK) et une réalité numérique en ligne. En lisant l'histoire personnelle de Russell en tant que femme noire queer expérimentant son autonomie, nous sommes renvoyés à nos propres premières incursions sur Internet, des premiers noms d'utilisateur aux plateformes de messagerie directe - tous existant aux côtés de nos noms et relations AFK. Glitch Feminism perpétue l'héritage du cyberféminisme et du féminisme cyborg en évoquant des questions sur la façon dont les complexités de l'incarnation, si étroitement liées aux expériences de genre, d'homosexualité et de racialisation, s'étendent aux domaines numériques. Comment le glitch, qui symbolise le refus, peut-il être retravaillé comme quelque chose une matière à penser dans nos visions utopiques féministes, queer et antiracistes et nos mobilisations collectives ? Qu'est-ce que cela signifie d'incarner le glitch et d'incarner le dysfonctionnement ? » Extrait traduit de la critique de Pauline Nguyen publié sur

Lydia Amarouche est diplômée de l’ENS et de l’EHESS en Sociologie, Anthropologie et Histoire. Elle explore dans sa pratique pluridisciplinaire des documents d’archives pour composer des formes d’enquêtes sonores, visuelles, éditoriales, exposées ou performées. Intéressée par les processus de recherche collective, elle initie Corpus, un cycle de lectures collectives itinérant dans plusieurs lieux (dont Les Laboratoires d’Aubervilliers en région parisienne, ou le Théâtre de l’Usine à Genève) consacrées à des références traitant de problématiques coloniales et/ou féministes. En 2020, elle fonde Shed publishing, une maison d’édition indépendante basée entre Paris et Marseille.


Atelier rendez-nous les visseuses avec Marion Abeille
(réservé à un public associatif)

Balade et atelier plantes sauvages avec Colin Larsonneur
à keur et hors les murs : parc de Belleville (Paris) ou parc Henri Barbusse (Pantin - Romainville).


à keur ouvert avec le soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles d'Île-de-France - Ministère de la Culture - été culturel 2022. Les concerts des 17 et 24 juin ont également reçu le soutien de la Mairie du 20e arrondissement de Paris.

crédits
visuel Eden Tinto Collins : Andrés Baron, Grammars, 2021
visuels flyers BLOCK PARTY : Luna Mahoux, Photos, 2021


KEUR merch

KEUR support merch thanks Élodie Petit KEUR support merch thanks RM aka Real Madrid KEUR support merch thanks Victorien Soufflet


Ventes de t-shirts des artistes Real Madrid, Elodie Petit et Victorien Soufflet réalisés en soutien à l'association.
Éditions de 40 exemplaires. Disponibles à KEUR. 20 € / tee-shirt.
Sell of t-shirts designed by artists Real Madrid, Elodie Petit and Victorien Soufflet in order to support the association.
Edition of 40. Available at KEUR. 20 € each.

Goton presents Bernadette Van-Huy
Turn the Mirror Upside Down
Bernadette Van-Huy

exposition/exhibition 05.05 – 03.06.2022
Ouvert du jeudi au samedi de 14h à 18h
Open from thursday to saturday, 2 – 6 pm

Vernissage jeudi 5 mai, 16h – 21h
Opening Thursday May 5th, 4 – 9 pm

Goton c/o Keur
78, rue des Amandiers
75020 Paris

infos & appointment request:
gotogoton.com
mail@gotogoton.com


Final Episode
Final Episode
LAST DAY Final Episode Kévin Blinderman & Paul-Alexandre Islas Sat. 30.04.22 4-7 pm

Final Episode
Final Episode
Kévin Blinderman & Paul-Alexandre Islas
exposition / exhibition 01.04–30.04.2022

Vernissage jeudi 31 mars, 18h–21h
Opening Thursday March 31st, 6–9 pm

Horaires d’ouverture : jeudi–samedi, 16h–19h
Opening hours: Thursday–Saturday, 4–7 pm


Kévin Blinderman et Paul-Alexandre Islas aka URAMI nous proposent leur première exposition conçue ensemble. Les deux artistes partagent leur vie depuis 14 ans et organisent depuis 2019 les événements Queer Is Not A Label. « C’est à peu près nous » disent Kévin et Paul-Alexandre en décrivant l’exposition. « L’idée qui nous tient à cœur est de partager une situation romantique, de manière assez concrète ». Un texte de Juliette Desorgues, curatrice et auteure, accompagnera l’exposition et sera publié sur le site internet de Keur.


Dégradation
Dégradation Martin Desinde & Louis Somveille Sat.-Sam. 26.03.22 6-9 pm Lancement/ Booklaunch


Pandæmonium
LAST DAY Pandæmonium Renaud Jerez Thurs. 10.03.22 2-7 pm


Pandæmonium
Pandæmonium
Renaud Jerez
janvier/ January 27 - mars/ March 10 2022

vernissage 27 janvier 2022 18h - 21h — ajouter à votre calendrier
opening reception thursday 27th january 6pm - 9pm — add to your calendar

Opening hours: Thursday–Saturday, 2–7 pm
Horaires d’ouverture : jeudi–samedi, 14h–19h


En soutien à KEUR et ​en collaboration avec Galerie Crèvecoeur, la proposition de Renaud Jerez témoigne de son introspection durant la période de la pandémie du Covid-19.
Texte complet sur https://galeriecrevecoeur.com/exhibitions/pandaemonium.
co. Victorien Soufflet


Pandæmonium - Renaud Jerez
Pandæmonium - Renaud Jerez
Pandæmonium - Renaud Jerez
Pandæmonium, vues d'exposition, 2022, Keur, Paris
BioHasard - Renaud Jerez
Renaud Jerez, BioHasard, 2022, Polyurethane, polystyrene, polyethylene EVA, PVC, acrylic resin, pmma setacryl, neon LED, peinture urethane, 185 x 11ç x 175 cm
Essquelette - Renaud Jerez
Renaud Jerez, Essquelette, 2022, Huile, vinyle, acrylique sur toile, encadrement d'artiste, 214 x 180 cm
Assilence - Renaud Jerez
Renaud Jerez, Assilence, 2022, Huile, vinyle, acrylique sur toile, encadrement d'artiste, 234 x 188 cm
Offantome - Renaud Jerez
Offantome - Renaud Jerez
Renaud Jerez, Offantome, 2022, Huile, vinyle, acrylique sur toile, encadrement d'artiste, 210 x 162 cm

All frustration doesn’t come from excitement - Victorien Soufflet
Victorien Soufflet, All frustration doesn’t come from excitement, 2022, PMMA, collage, 40 x 120 cm






















Courtesy of the artists and Crèvecœur, Paris - Photographies © Margot Montigny

RENAUD CŒUR
Keur a ouvert en octobre 2020, après le 1er confinement, au 78 rue des Amandiers à Paris (en lieu et place de Shanayn**). La première exposition que nous avons alors présentée, ’Daybeds, day dream, they have non reproductive desires’ de Victorien Soufflet associée à Hugo Soucaze, a dû fermer après 3 jours d’ouverture, pour finalement réouvrir après le 2e confinement en mai 2021. L’exposition devait être suivie d’un programme pensé alors par l’équipe à l’initiative de Keur : Lydia Amarouche, Fanny Lallart, Sophie Morais, Hugo Soucaze et Victorien Soufflet. Le 17 juin 2021, Keur prévoyait de poursuivre sa programmation avec une proposition de Renaud Jerez, mais, patatras, deux dégâts des eaux ont rendu le lieu impraticable et inaccessible. Ces multiples embûches sont comme autant de symboles des mises à mal du travail de l'art durant la crise sanitaire et politique que nous vivons, et auxquelles l'équipe aujourd'hui recomposée entend résister.

Keur opened in October 2020, after the 1st lockdown, at 78 rue des Amandiers in Paris (in place of Shanayn**). The first exhibition we presented, 'Daybeds, day dream, they have non reproductive desires' by Victorien Soufflet associated with Hugo Soucaze, had to close after 3 days of opening, to finally reopen after the 2nd lockdown in May 2021. The exhibition was to be followed by a program thought up at the time by the team behind Keur: Lydia Amarouche, Fanny Lallart, Sophie Morais, Hugo Soucaze and Victorien Soufflet. On June 17, 2021, Keur planned to continue its programming with a proposal by Renaud Jerez, but, bang, two water damages made the place impracticable and inaccessible. These multiple pitfalls are like symbols of the damage done to the work of art during the health and political crisis we are experiencing, and which we intend to resist.
All frustration doesn’t come from excitement (view is a digital sketch)
Victorien Soufflet, All frustration doesn’t come from excitement (view is a digital sketch), PMMA (half of Filtres de subjectivités violet jaune), revue MAY #20 (2021), tirage sur vinyle de vue d'exposition de My Online Bedroom (co. Queer Direct et Juliette Desorgues, 2021, Mostyn, Llandudno, Wales UK), Galeries-anti-galeries Journal de l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky n°6+7 (co. Gallien Déjean, Centre Pompidou, 2021), Anthologie 22ruemuller (22publications, 2020), 40 x 100 cm, 2022

RENAUD CŒUR



KEUR RÉOUVERTURE 21 mai au 12 juin, les vendredis et samedis 14h - 19h
KEUR RÉOUVERTURE 21 mai au 12 juin, les vendredis et samedis 14h - 19h

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires
Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze
24 oct. - 29 oct. 2020 FERMÉ
RÉOUVERTURE 21 mai - 12 juin 2021

(english below)
Ensemble, l’artiste Victorien Soufflet et l'architecte Hugo Soucaze ont découpé le lit de Soufflet en trois sculptures-lits de jour. Si la récupération de son lit a pragmatiquement permis à Soufflet d’améliorer ses conditions d’existence matérielles, le geste de découpe est avant tout adressé à la dissection d’un ensemble plus large : le lit conjugal en tant que mobilier archetypal de l’espace domestique bourgeois-hétérosexuel, et aussi en tant que medium (au sens de dispositif, infrastructure) effectif de production et de reproduction de cette classe (l’hétérosexualité comme classe cf. La pensée straight, Monique Wittig). La dissection, ici, n’est pas d’ordre scientifique, mais opération politique et esthétique exaltante, fantaisiste, grotesque, satirique, émancipatrice. Keur accueille les sculptures-lits de jour installées avec d’autres artefacts ainsi que l’impression et la diffusion de la publication Oh man give up on being a man man : avec les contributions de Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.

Together, artist Victorien Soufflet and architect Hugo Soucaze have carved out Soufflet’s bed to make three sculptures-daybeds. If recycling Soufflet’s bed allow them to improve their material condition of existence, the act of cutting is over all addressed to the dissection of a larger whole: the marital bed as an archetype of the bourgeois-heterosexual domestic space, and also as an actual medium (within the meaning of display, infrastructure) of production and reproduction of this class (heterosexuality as class cf. The straight mind, Monique Wittig). The dissection, here, is not scientific, but an exhilarating, fanciful, grotesque, satirical, emancipatory political and aesthetical operation. Keur is hosting les sculptures-lits de jour with some other artifacts along the printing and the diffusion of the publication Oh man give up on being a man man: with contributions from Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.

Online Viewing Room below/ Documentation photographique de l'exposition ci-dessus.









Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, 2020, vues d'exposition

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
philtres de subjectivités violet jaune, PMMA, 135 x 196 cm, 2020

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, 2020, vues d'exposition

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
le vrai sexe, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 65 cm, 2020

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
In bed with, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 60 cm, 2020

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
We live in a heterosexuality, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 65 cm

Oh man give up on being a man man - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Oh man give up on being a man man, avec les contributions de/ With contributions from Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.
prix libre/ pay what you can


Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade


Courtesy the artist and KEUR, Paris - Photographies © Romain Darnaud
Avec le soutien économique de CY Cergy Paris Université, de la DRAC Île-de-France, de l’ENSAPC, et de la mairie de Paris.



KEUR, centre d'expérimentation et de diffusion du travail artistique, co-géré par Marion Abeille, Manon Burg, Lou Couvidat, Caroline Honorien, Léopoldine Turbat et Victorien Soufflet. KEUR est un espace et une association culturelle loi 1901 à but non lucratif.
KEUR, 78 rue des Amandiers, 75020 Paris