KEUR LOGO BY RENAUD JEREZ
78 rue des Amandiers, 75020 Paris
@kxexuxr
contact(at)keur(dot)info

Pandæmonium
Pandæmonium
Renaud Jerez
janvier/ January 27 - mars/ March 10 2022

vernissage 27 janvier 2022 18h - 21h — ajouter à votre calendrier
opening reception thursday 27th january 6pm - 9pm — add to your calendar

Opening hours: Thursday–Saturday, 2–7 pm
Horaires d’ouverture : jeudi–samedi, 14h–19h


En collaboration avec galerie Crèvecœur

RENAUD CŒUR
Keur a ouvert en octobre 2020, après le 1er confinement, au 78 rue des Amandiers à Paris (en lieu et place de Shanayn**). La première exposition que nous avons alors présentée, ’Daybeds, day dream, they have non reproductive desires’ de Victorien Soufflet associée à Hugo Soucaze, a dû fermer après 3 jours d’ouverture, pour finalement réouvrir après le 2e confinement en mai 2021. L’exposition devait être suivie d’un programme pensé alors par l’équipe à l’initiative de Keur : Lydia Amarouche, Fanny Lallart, Sophie Morais, Hugo Soucaze et Victorien Soufflet. Le 17 juin 2021, Keur prévoyait de poursuivre sa programmation avec une proposition de Renaud Jerez, mais, patatras, deux dégâts des eaux ont rendu le lieu impraticable et inaccessible. Ces multiples embûches sont comme autant de symboles des mises à mal du travail de l'art durant la crise sanitaire et politique que nous vivons, et auxquelles l'équipe aujourd'hui recomposée entend résister.

Keur opened in October 2020, after the 1st lockdown, at 78 rue des Amandiers in Paris (in place of Shanayn**). The first exhibition we presented, 'Daybeds, day dream, they have non reproductive desires' by Victorien Soufflet associated with Hugo Soucaze, had to close after 3 days of opening, to finally reopen after the 2nd lockdown in May 2021. The exhibition was to be followed by a program thought up at the time by the team behind Keur: Lydia Amarouche, Fanny Lallart, Sophie Morais, Hugo Soucaze and Victorien Soufflet. On June 17, 2021, Keur planned to continue its programming with a proposal by Renaud Jerez, but, bang, two water damages made the place impracticable and inaccessible. These multiple pitfalls are like symbols of the damage done to the work of art during the health and political crisis we are experiencing, and which we intend to resist.
All frustration doesn’t come from excitement (view is a digital sketch)
Victorien Soufflet, All frustration doesn’t come from excitement (view is a digital sketch), PMMA (half of Filtres de subjectivités violet jaune), revue MAY #20 (2021), tirage sur vinyle de vue d'exposition de My Online Bedroom (co. Queer Direct et Juliette Desorgues, 2021, Mostyn, Llandudno, Wales UK), Galeries-anti-galeries Journal de l’Université d’été de la Bibliothèque Kandinsky n°6+7 (co. Gallien Déjean, Centre Pompidou, 2021), Anthologie 22ruemuller (22publications, 2020), 40 x 100 cm, 2022

RENAUD CŒUR



KEUR RÉOUVERTURE 21 mai au 12 juin, les vendredis et samedis 14h - 19h
KEUR RÉOUVERTURE 21 mai au 12 juin, les vendredis et samedis 14h - 19h

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires
Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze
24 oct. - 29 oct. 2020 FERMÉ
RÉOUVERTURE 21 mai - 12 juin 2021

(english below)
Ensemble, l’artiste Victorien Soufflet et l'architecte Hugo Soucaze ont découpé le lit de Soufflet en trois sculptures-lits de jour. Si la récupération de son lit a pragmatiquement permis à Soufflet d’améliorer ses conditions d’existence matérielles, le geste de découpe est avant tout adressé à la dissection d’un ensemble plus large : le lit conjugal en tant que mobilier archetypal de l’espace domestique bourgeois-hétérosexuel, et aussi en tant que medium (au sens de dispositif, infrastructure) effectif de production et de reproduction de cette classe (l’hétérosexualité comme classe cf. La pensée straight, Monique Wittig). La dissection, ici, n’est pas d’ordre scientifique, mais opération politique et esthétique exaltante, fantaisiste, grotesque, satirique, émancipatrice. Keur accueille les sculptures-lits de jour installées avec d’autres artefacts ainsi que l’impression et la diffusion de la publication Oh man give up on being a man man : avec les contributions de Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.

Together, artist Victorien Soufflet and architect Hugo Soucaze have carved out Soufflet’s bed to make three sculptures-daybeds. If recycling Soufflet’s bed allow them to improve their material condition of existence, the act of cutting is over all addressed to the dissection of a larger whole: the marital bed as an archetype of the bourgeois-heterosexual domestic space, and also as an actual medium (within the meaning of display, infrastructure) of production and reproduction of this class (heterosexuality as class cf. The straight mind, Monique Wittig). The dissection, here, is not scientific, but an exhilarating, fanciful, grotesque, satirical, emancipatory political and aesthetical operation. Keur is hosting les sculptures-lits de jour with some other artifacts along the printing and the diffusion of the publication Oh man give up on being a man man: with contributions from Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.

Online Viewing Room below/ Documentation photographique de l'exposition ci-dessus.









Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, 2020, vue d'exposition, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
philtres de subjectivités violet jaune, PMMA, 135 x 196 cm, 2020, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Daybeds, day dream, they have non reproductive desires, 2020, vue d'exposition, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
le vrai sexe, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 65 cm, 2020, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
In bed with, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 60 cm, 2020, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
We live in a heterosexuality, matelas à ressorts et sommier à lattes en bois, 140 x 65 cm, 2020, Keur, Paris - Photographies © Romain Darnaud

Oh man give up on being a man man - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade
Oh man give up on being a man man, avec les contributions de/ With contributions from Hannah Baer, Olga Balema, Jean-Claude Moineau, Paul B. Preciado, Achim Reichert, He Valencia, Christina Wood.
prix libre/ pay what you can


Daybeds, day dream, they have non reproductive desires - Victorien Soufflet en association avec Hugo Soucaze Caussade


Avec le soutien économique de CY Cergy Paris Université, de la DRAC Île-de-France, de l’ENSAPC, et de la mairie de Paris.


KEUR, centre d'expérimentation et de diffusion du travail artistique, co-géré par Marion Abeille, Manon Burg, Caroline Honorien, Léopoldine Turbat, Hugo Soucaze et Victorien Soufflet. KEUR est un espace et une association culturelle loi 1901 à but non lucratif.
KEUR, 78 rue des Amandiers, 75020 Paris